Le blog

TEMOIGNAGE WEEKEND SOLIDARITE 2014
Isabelle - adhérente COS 38 22/06/2018

Il y a quelques mois ma situation financière un peu plus compliquée et qui dure dans le temps, des factures qui s'accumulent, une vielle voiture qu'il faut réparer car elle est nécessaire pour se rendre au travail chaque jour.....

Une demande d'aide de secours exceptionnel auprès du COS 38, pas facile quand on ne sait pas demander et un coup de main sur un prêt, qui permet d'honorer les créances en attente.

Voilà la vie reprend, avec les fins de mois pas toujours faciles...

Et puis, en avril un courrier du COS 38 proposant un week-end solidarité en mai 2014, gratuit, pour passer 2 jours à la mer.

À la lecture une grande émotion, et oui il y a des gens qui pensent à nous et qui œuvrent afin que nos enfants et nous adulte, on puisse le temps d'un week-end, se faire plaisir.

Un programme simple mais super, et qui donne tout de suite le goût de participer, un peu de répit dans ce quotidien, pas toujours simple quand est on seule, face à l'éducation de son fils, et où l'on doit tout gérer au jour le jour, ne pas pouvoir proposer des vacances, la mer que l’on n’a pas vu depuis 3 ans, mais là tout est organisé, il faut juste renvoyer le coupon, et il faudra juste penser aux repas, le top.

Ne pas en parler tout de suite à mon fils, afin qu'il ne soit pas déçu.

Et la cerise sur le gâteau c'est le week-end de la fête des mères.

Une réponse qui arrive un peu tard, l'espoir d’être retenue ou pas, il n'y pas de places pour tout le monde, et enfin la convocation qui annonce le départ.

Très vite c'est le week-end, qui va nous permettre d'oublier les angoisses des fins de mois.

Un peu d’appréhension, et puis très vite un premier contact avec l’accompagnatrice (DUPE Fannie) et les autres participants.

Quelques collègues, et d'autres inconnus, est nous voilà partis.

Et après en route pour les petites vacances, le groupe est très respectueux des horaires et le voyage se passe dans une super ambiance calme, les enfants sont très très sympa, malgré le réveil un peu tôt, mais c'est pour voir la mer. Il y a même des enfants qui ne savent où l'on va c'est une surprise, c'est vraiment chouette.

Le camping est sympa, et les « mobil-home » propres et sembles tous neufs, le soleil, la mer sont au rendez-vous, il y a même une piscine.

Les vacances quoi, rendez-vous à 13 h 30 pour partir faire une excursion en 4 x 4 à la découverte de la Camargue.

L'excursion en 4 x 4 s'est bien passée et c'était très intéressant et très instructif.

Le lendemain journée libre jusqu'au départ à 16 h, pour certain plage, pour d'autre ballade au bord de la mer, promenade à Pallavas, etc...

Et puis le départ pour rentrer, avec la remise des clés des logements, d'un avis commun le week-end est passé très vite.

Chacun range sa valise ou son sac dans le car, avec un petit quelque chose en plus, pour certain une poche pleine de coquillages, pour d'autre un peu de sable, mais la tête pleine de bons souvenirs, et surtout pouvoir raconter à son tour que nous aussi on a était à la mer ce week-end.

Voilà à mon tour, mon petit message de retour sur ce week-end, qui était vraiment super.

Pour terminer je tiens à remercier sincèrement, la directrice et tous les agents du COS 38, ainsi que les élus qui siègent et en particulier Mme la Présidente (qui est à l'origine de cette initiative), afin que le mot solidarité ne soit pas un simple mot, mais qu'il soit concret dans des initiatives comme ce week-end.

Au plaisir de vous rencontrer un jour.

Alors avec toute la simplicité, même je suis un peu bavarde, et un peu est un « euphémisme » dirai Stéphanie,

MERCI, MERCI


Article précédent

Sur le même sujet...



02.06.18 Karim - adhérent COS 38
TEMOIGNAGE WEEKEND SOLIDARITE 2018

Depuis l'été 2014, je n'ai pu partir en vacances ou en week-end avec mes 4 enfants. Cela me pesait, me manquait et surtout me torturait puisque mes e...

07.06.14 Isabelle - adhérente COS 38
TEMOIGNAGE WEEKEND SOLIDARITE 2014

Il y a quelques mois ma situation financière un peu plus compliquée et qui dure dans le temps, des factures qui s'accumulent, une vielle voiture qu'il...